Expresso

Vous avez 3 mails prioritaires dans votre boîte de réception.

En direct avec les spécialistes Inouit

R. Racquet, directrice de communication dans une PME parisienne, Ă  propos de la technique du parallaxe.
“Je me pose la question de l’intérêt d’intégrer des pages en parallaxe sur mon site web. Y-a-t-il un avantage réel à utiliser cette technique ?”

Réponse d’Aymeric Scuvie, Directeur associé

Tout est toujours question d’objectif. Chez Inouit, chaque parti-pris graphique sert avant tout à résoudre un problème de communication. Ce qu’il est possible de vous dire, c’est que la technique du parallaxe, souvent exploitée dans les jeux vidéo, a fait son entrée sur le web, et que cela lui réussit très bien. cette technique est très adaptée aux expériences web qui doivent être immersives, car elle leur donne un bel effet de profondeur. Il est en effet très séduisant, en scrollant ou en déplaçant la souris, de voir se déplacer plusieurs éléments graphiques sur différents fonds et ce, à différentes vitesses. Quand elle est bien exploitée, elle permet de capter avec élégance l’attention des internautes et d’apporter beaucoup de fluidité à la navigation. Tout le propos, c’est de rester vigilant car mal utilisée, le parallaxe peut nuire à la lecture et être facteur de confusion : rien de pire que donner l’impression au visiteur qu’il est perdu dans une page qui n’en finit pas.”

M. Personnet, directeur marketing, Lyon.
M. Personnet, directeur marketing dans une agence de publicité lyonnaise, interroge Inouit sur les nouvelles tendances en matière de design web et notamment sur le flat design.

Réponse d’Aymeric Scuvie, Directeur associé

 Les tendances en web design changent très vite. Souvenons-nous du skeuomorphisme qui se caractĂ©risait par le fait d’illustrer un Ă©lĂ©ment de design d’une nouvelle technologie en s’inspirant d’un Ă©lĂ©ment d’une ancienne technologie. Tout le monde avait louĂ© cette approche graphique lancĂ©e par Apple qui, ainsi, crĂ©ait des interfaces signifiantes et rassurantes pour le grand public en imitant le quotidien et les objets issus de la rĂ©alitĂ© : aujourd’hui, cette tendance a fait long feu et avec elle le “faux” bois veinĂ© ou les textures tissu trop prĂ©sentes… Une tendance, c’est par dĂ©finition provisoire. L’arrivĂ©e du Responsive Web design ainsi que les refontes 2012 de Google et Windows ont fait Ă©merger de nouvelles pratiques sur le web, comme le Flat design dont vous parlez. Le Flat design a plusieurs justifications qui devraient assurer sa durabilitĂ© : Il simplifie la comprĂ©hension gĂ©nĂ©rale Il est reposant et dĂ©pouillĂ©, et plus intemporel Il est adaptĂ© Ă  la multiplication des formats de consultation Il est lĂ©ger ! Ceci dit, ce n’est pas poussĂ© Ă  l’extrĂŞme que son avenir est promis. On a vu les critiques vis-Ă -vis des nouvelles interfaces Windows, et Google, par exemple, promeut dĂ©jĂ  le “Material Design”, qui n’est autre que du Flat avec… des ombres ! Et surtout un fort accent mis sur le design d’interaction : comment rĂ©agit l’interface aux actions de l’utilisateur pour fluidifier et clarifier son expĂ©rience. On n’a donc pas fini d’amĂ©liorer les choses, avec toujours en tĂŞte l’intĂ©rĂŞt d’usage avant l’effet de mode !

Commentaires

Inouit