Entre-nous

Le temps d’une interview, Nunavut part à la découverte d’une personnalité. Rencontre.

Nos formations en 5 questions

Interview de Renaud Boufflers et Aymeric Scuvie, directeurs associés Inouit.

1. Bonjour. Pourquoi ces deux formations ?

Renaud Boufflers : « Chez Inouit, nous avons toujours parié sur l'autonomie de nos clients. En premier lieu pour la gestion de leur contenu. Un site n’a jamais autant de succès que quand il propose des textes frais, intéressants et réguliers ! Mais écrire pour le web répond à des règles bien précises... Dans un premier temps, nous souhaitions donc proposer à nos clients une formation spécifique leur permettant de se familiariser avec ces règles d’écriture. Pour eux, c’est un bon moyen de booster leur référencement naturel, mais aussi de bénéficier d’un point complet sur les bons réflexes rédactionnels afin que leur site offre une expérience utilisateur optimale...”

Aymeric Scuvie : « ... Et très vite, nous avons réalisé que certains clients désiraient aller plus loin, en se posant des questions sur leur stratégie éditoriale. Nous avons donc conçu une seconde formation détaillant les étapes et outils à mettre en place pour bâtir - voire simplement préciser ou refondre - une bonne stratégie de contenus.”

Renaud Boufflers : “Ces deux formations ne sont pas forcément reliées : il est bien sûr possible d’en suivre une sans avoir suivi l’autre. Simplement, si nécessaire, elles se complètent parfaitement.”

2. Ecrire pour le web, cela veut dire quoi ?

Renaud Boufflers : « Plus que jamais, sur Internet, le contenu est roi : le succès d’un site dépend de la qualité des contenus mis en ligne. Aujourd’hui, les algorithmes de Google sont redoutablement intelligents : ils repèrent, apprécient et privilégient les contenus à haute valeur ajoutée, bien structurés, réactualisés, proposant des liens qualitatifs... Mais plaire aux moteurs de recherche - et notamment à Google puisqu’il rafle plus de 90% de parts de marché - ne suffit pas : écrire pour cet incontournable lecteur est évidemment essentiel, mais encore faut-il écrire correctement pour séduire, informer et convaincre ses cibles... c’est à dire de bons vieux humains. »

Aymeric Scuvie (temps de réflexion) : « Comment trouver le bon équilibre ? Quelles sont les bons réflexes pour rédiger des textes adaptés, avec les mots clés les plus pertinents, répétés juste ce qu’il faut aux bons endroits et dans la bonne récurrence, afin de nourrir les exigences des moteurs tout en écrivant dans une forme et un style garantissant une expérience utilisateur réussie ? C’est un challenge passionnant et somme toute, assez simple. C’est tout le propos de cette formation que de dévoiler les clés pour une écriture web en phase avec les exigences de tout le monde. »

3. A quoi sert une stratégie de contenus ?

Aymeric Scuvie : « Adopter - ou peaufiner - sa stratégie de contenus permet à une structure d’optimiser sa présence sur le web grâce à une politique et des process éditoriaux adaptés à la structure. C’est une feuille de route, un cap éditorial que suit l’équipe en place afin que leurs outils de com’ diffusent les bonnes informations, dans le bon dosage et dans les meilleures conditions de réussite. Mettre cela en place implique le respect de différentes étapes, toutes détaillées dans notre formation. »

4. Combien de temps durent ces formations ?

Renaud Boufflers : « Deux versions existent : une ou deux journées. Pour la formation écriture pour le web, le module d’une journée permet d’aborder toute la partie théorique avec, l’après-midi, des exercices pratiques pendant une heure environ. En mode deux jours, nous passons plus de temps sur le travail des textes du client. Il est alors possible d’entrer plus précisément dans le coeur des contenus du futur site. Pour la formation stratégie de contenus, le programme, dense, est entièrement abordé sur une journée. En deux journées, bien sûr, nous avons plus de temps pour personnaliser l'accompagnement et travailler sur un contexte réel. Quoi qu’il en soit, même sur une journée, tous les messages passent : tout cela est très concret ! Dans les deux cas, l’autonomie est au bout du chemin pour les participants. »

5. Qui assure ces formations ?

Aymeric Scuvie : « Alain, notre Directeur Conseil. Il bénéficie d’une belle expérience en matière de communication et de stratégie éditoriale, en agence comme chez l’annonceur. Les mots, il aime ça : il a été attaché de presse, concepteur rédacteur, conseil en communication, rédacteur en chef avant de nous rejoindre en 2009 sur des problématiques digitales. Et il est également coach certifié ce qui donne, je pense, une coloration intéressante à son mode d’animation. Nous sommes ici dans une approche responsabilisante, tournée vers la réelle autonomie de chacun. ”

Commentaires

Inouit