Entre-nous

Le temps d’une interview, Nunavut part à la découverte d’une personnalité. Rencontre.

Le Conseil Général de Haute Savoie prend de la hauteur

La Savoie ? 60 stations de ski, 6 stations thermales, 2 Parcs Naturels de toute beauté, une économie portée par le tourisme… Voilà pour la partie immergée de l’iceberg. Car le département aux 37 cantons ne se repose pas sur ses acquis, bien au contraire. Le dynamisme de ses élus, de son tissu associatif et de ses 416 000 habitants permet au territoire qui accueillait les JO d’hiver en 1992 d’aborder l’avenir avec optimisme. Interview tout schuss de Guy Sevessand, Conseiller général du canton de Beaufort, rencontré sur le stand Inouit au Salon des Maires et des Collectivités.

Nunavuk : « Guy Sevessand, vous nous présentez votre territoire ? »

Guy Sevessand : « La Savoie tire 50% de ses revenus de son activité touristique. Nos stations de montagne, stations thermales et autres atouts naturels, comme nos 2 parcs naturels ou encore le lac du Bourget – le plus grand lac d’origine glaciaire français qu’on appelle ici le Lac Gris – attirent chaque année plusieurs millions de touristes. La Savoie est une locomotive de la fréquentation touristique du périmètre à neige des Alpes du Nord : nous gagnons chaque année 0,5% de touristes supplémentaires. La Savoie compte plus de 30 000 hôtels, 21 000 campings, près de 38 000 hébergements collectifs, pas loin de 71 000 meublés classés et plus 62 500 résidences de tourisme… Mais notre activité est également agricole, c’est un versant important de nos revenus : vignoble, maïs, élevage, production de fromage… N’oublions pas l’industrie métallurgique de l’aluminium à St Jean de Maurienne et d’aciers spéciaux à Ugine. Les PME et PMI sont très présentes dans les vallées et souvent sur des technologies de pointe comme l’INES (Institut national énergie solaire). La Savoie est un département plein de ressources, découpé en 37 cantons répartis sur 7 territoires. »

Nunavuk : « Quid du plan touristique mis en place en 2007 par le Conseil Général de Savoie ?»

Guy Sevessand : « Ce dispositif prévoit jusqu’en 2013 d’injecter 60 millions d’euros dans la modernisation des équipements de nos stations de taille moyenne. 75% de cette somme provient des recettes de Courchevel, l’une des stations les plus prestigieuses au monde avec Gstaad ou Aspen. Elle abrite 10 palaces 5 étoiles et compte 32 000 habitants en pleine saison… Le solde est financé par les collectivités locales entre autres. Tout cela impacte bien sûr nos activités artisanales, agricoles, la qualité de l’habitat… Tout est lié ! Ainsi, 23 millions seront consacrés aux interventions sur les domaines skiables de nos stations de taille moyenne pour des  aménagements de pistes de ski alpin, de fond, de raquettes…., 37 millions iront au développement de la diversification des activités estivales : VTT, pêche, patrimoine etc. Ce plan touristique nous permettra d’aborder l’avenir dans les meilleures conditions. »


Nunavuk : « 305 communes, 416 000 habitants, une topographie particulière avec des zones habitées isolées… et 98% des foyers équipés en ADSL. Vous avez fait le pari de l’Internet ? »

Guy Sevessand : « Oui. Nous avons fait de gros efforts. Vous l’avez dit, notre territoire et nos reliefs ne favorisaient pas le raccordement facile au réseau. Mais l’activité économique et bien sûr le confort des habitants, des écoles, nécessitaient que la Savoie soit innovante. Nous avons donc passé des accords avec RTE et Orange …  Sur le Canton dont je suis élu Conseiller Général, nous avons même équipé - sur 14 kilomètres - la ligne à haute tension entre Albertville et Beaufort d’un câble à fibre optique à plusieurs paires : une première nationale ! Les efforts payent sur le département : la communication et le travail des entreprises, des collectivités, des pôles touristiques sont favorisées. De fait, le télétravail augmente et des entreprises s’implantent, voire reviennent, depuis les efforts réalisés. Pour certaines zones très isolées et inéligibles à l’ADSL, on passe même par satellite... Nous allons d’ailleurs monter en puissance, puisqu’à l’horizon 2020, nous voulons faire passer toute la Savoie au Très Haut Débit. »

Nunavuk : « Vous bénéficiez d’un tissu associatif réputé assez dense. Vous nous en parlez ?»

Guy Sevessand : « C’est vrai, la Savoie compte plus de 4000 associations, soit une bonne centaine de structures pour certains cantons… D’ailleurs, elles se professionnalisent, notamment dans le secteur des aides aux personnes âgées. Bien sûr, la majorité reste composée de bénévoles, mais les choses évoluent. Le Département aide les associations à caractère départemental en leur apportant des financements. Les conseillers généraux ont une enveloppe de 4500€ chacun pour intervenir sur leur canton.»   

Nunavuk : « Quels sont les enjeux d’un tissu associatif dynamique pour un territoire ? »

Guy Sevessand : « Cela participe de toute évidence au maintien du lien entre les habitants. C’est aussi une question d’ambiance, de partage, de rencontres… Sport, culture, patrimoine, caritatif, social… Il en va de la bonne santé d’une commune de pouvoir s’appuyer sur une vie associative dynamique. On remarque quand même que parfois, elles ne communiquent pas toutes de façon égale, et certaines associations ont du mal à recruter de nouveaux bénévoles. C’est ennuyeux pour celles et ceux qui aimeraient être aidés, ou passer la main… »

Nunavuk : « Que leur manque-t-il d’après vous ? »

Guy Sevessand : « Déjà, les gens ont peut-être moins envie de donner de leur temps, de s’engager ? C’est un problème de société. Ceci étant dit, les associations souffrent - je pense - d’un manque de communication. La visibilité des associations pourrait être meilleure, selon les cas : cela leur permettrait de diffuser leurs messages, leurs besoins de façon plus large. Les TIC peuvent apporter beaucoup sur cette question, et le Conseil Général de Savoie reste toujours à l’affût des innovations en la matière. Nous sommes vigilants à répondre, selon nos possibilités, aux attentes des associations, des habitants. Il y a certainement beaucoup à faire encore. »

Merci Guy Sevessand !

 

Commentaires

Inouit